mardi 16 août 2011

Melancholia

melancholia

 

Celui qui est mélancolie attendrait-il aussi calmement l'inéluctable?

Après tout n'a t-il vraiment rien à perdre?

N'est-ce pas justement parce qu'il lui reste une parcelle de rêve, de désir, d'espoir qui se heurte à son monde réel qu'il est atteint de mélancolie?

J'ai bien aimé, entre autres nombreuses choses dont je ne parlerai pas plus en détail céans pour éviter de gacher toute surprise sur le beau et langoureux Melancholia, l'évolution de Claire et Justine tout au long des évènements, du temps qui s'écoule dans le film. Certes, Justine est au-delà de la mélancolie, mais puisque ce mot définit, titre et bien plus que cela le film de Lars von Tier, autant se poser la question avec ce mot là, n'est-ce pas?

Posté par luria à 21:20 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,