lundi 23 juillet 2012

Hoppípolla

hoppipolla

Je l'aime bien ce mot. On pourrait tout à fait prononcer un truc semblable en plongeant dans les petits miroirs d'eau qui jalonnent les vieilles routes défoncées après la pluie.

Posté par luria à 13:23 - Commentaires [3] - Permalien [#]

dimanche 15 juillet 2012

Eigengrau

eigengrau blog

Posté par luria à 00:37 - Commentaires [2] - Permalien [#]

dimanche 8 juillet 2012

There is fiction in the space between...

phone comics2

J'ai pris l'habitude de gribouiller quand je tiens de longues conversations téléphono-internétiques (wé ce coup là c'était sacré-long). J'aurais pu ajouter des philactères, une voix off... il y avait un début d'histoire dans ma tête fait de mots entendus, parlés, vagabondés. Et puis je me suis souvenue d'un concours que tenait un des magazines que je lisais enfant. Plusieurs illustrations à classer dans l'ordre que l'on voulait pour en écrire un récit. En tant de mots maximum. Que je dépassais. Toujours. Alors voilà. Cette fois-ci je ne dépasserai pas le nombre de caractères ni n'écrirai un semblant d'histoire.

Posté par luria à 01:16 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 1 juillet 2012

Le Grand Sommeil

juillet sleep

Posté par luria à 23:04 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 28 juin 2012

"La douleur lui vrille toujours l'épaule mais j'ai l'impression que c'est un peu moins fort"

épaule douloureuseDes discussions téléphoniques et des dessins qui en naissent.

Posté par luria à 10:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 25 juin 2012

My so-called (epic-failed) life

ink aqua

Hier j'ai pris un bouquin, un carnet, une plume, un pinceau, de l'encre, un peu d'eau et de l'aquarelle pour aller dessiner dehors.
J'avais dans l'idée d'y aller directement à la plume  (parce que dessiner d'abord au crayon de papier ça me flemme en fait) (et puis je n'en avais pas apporté) et une fois le trait sec (après lecture de quelques chapitres du bouquin donc)  y passer un peu de couleurs.
Oui mais.
Mais j'avais oublié que l'encre, du moins celle que je possède, est soluble. Du coup le premier essai fut des plus thisisspartaa(aaa). (Mais ça fait un joli bleu, l'encre lavée ceci dit).

Alors j'ai juste dessiné (oui, je suis un être à monothèmes) (en ce moment : satyres à l'ombre-escargot) (entre-autres) à la plume (faut suivre un peu), me disant que je le colorerai à l'ordinateur après. Mais pas aujourd'hui. Ou que j'essairai de trouver une autre matière à appliquer directement sur l'encre. Mais pas aujourd'hui non plus (enfin, tout ça, c'était hier).

ink

 

 

 

Posté par luria à 16:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 22 juin 2012

"Elle portait d'amples et orageux jupons"

escaliers

Il pleuvait quand je suis arrivée mais ce n’était plus l’eau rage.

Par terre, les feuilles, les débris, les brins de témoignaient du récent passage du vent.

Dans l’escalier étroit qui descend vers le lac, ma jupe trainait, trempait, se retenait aux marches, et revenait fouetter et me glacer les jambes. A marcher, descendre dans les vestiges de ce qui n’était plus, à hanter ce que je n’avais pas connu, j’ai eu l’impression d’être encore Ailleurs, de ne pas être revenue, pas tout à fait partie.

Posté par luria à 00:19 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

mardi 19 juin 2012

Abhorsen

Enfers

Posté par luria à 01:32 - Commentaires [5] - Permalien [#]

samedi 16 juin 2012

"Still she haunts me phantomwise"

mask

Posté par luria à 00:15 - Commentaires [3] - Permalien [#]

dimanche 10 juin 2012

Harpies

harpies

 

“Racontez-leur des histoires. [...] C’est ce qui les nourrit. Vous devez leur raconter de vraies histoires, et tout ira bien, tout. Racontez-leur juste des histoires"
Philip Pullman, le miroir d'ambre.

Posté par luria à 14:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]