It might get muddy

Dans la soupe imprimée de joyeuses et partiales nouvelles de l'hebdomadaire gratuit de Hobbitebourg il y avait un article sur la difficulté d'être artiste et de vivre de son art dans le canton. Avec en morale de l'histoire que le créatif devait souffrir (en travail-alimentaire, vie précaire, etc) s'il voulait produire quelquechose intéressant de son art.
Mwé.
Je répondrais plutôt comme ceux qui ont eu l'Ig Nobel (Nobel des recherches sur des sujets improbables) de médecine et qui se demandèrent si une envie pressante d'aller aux toilettes modifie notre faculté à prendre des décisions.
Et donc en gros : parfois oui, parfois non.