mardi 31 mai 2011

Fables et fées mécaniques

Fable3

 

Aujourd'hui je vais vous parler de Fable3, enfin de ce que j'en ai vu.Tictac tictac dong, le temps est encore une denrée rare, et je n'ai pas énormément avancé dans le jeu non plus. Oui parce que nulle console ne trône chez moi à part peut être quelque part la gameboy de mon enfance, donc... il m'a bien fallu attendre jusque là que le jeu sorte sur PC. D'ailleurs c'est une chose qui m'énerve... d'être Microsoft et de ne développer des jeux que sur console. Gnagnagnailfautbienlavendre Oui mais quand on a bâti son empire sur l'ordinateur, on ordonne boudiou! Bref je vais passer sur la création de compte gamesforouindows j'avais déjà assez râlé dessus quand j'avais évoqué céans Bioshock2 et parler du jeu lui même. Tout comme je passerai sur la VF et ces 4-5 voix toujours partout entendues (engagez du monde bordel, marre d'entendre la voix de la nénette qui doubla un jour Sangoku) (ok c'ma faute j'aurai du l'acheter lors de mon dernier séjour Outre-Manche).

Le steampunk est à la mode, prépare toi si ce n'est déjà fait ô toi commune populace consommatrice, et Albion n'y échappe pas. Cela donne aux paysages cette touche de désuet technologique, de belles robes à engrenages, de pirates aux pistolets et gantelets de feu et j'en passe. C'est joli. Tout comme le premier opus était joli.

 

Ensuite, on peut se balader en presque toute liberté sur les cartes. Mais le jeu reste linéaire. Très. On est tenu par la main. En laisse par son chien qui sniffe, ouaffe, et déniche toute voie annexe, et pour le reste. Pour le reste j'ai l'impression d'être sur un jeu point n' click. Oui. cette linéarité, le fait, pour avancer, jouer, interagir, d'appuyer sur ces boutons 1 et 2 (l'effet console), avec entre quelques batailles histoire de dire que nous rpgéons tout de même. Effet jeu point n' click lié également à l'univers. Je dois avouer que le steampunk, plus la musique et la bouille de mon héroïne (ben oui je me suis crée une nénette) me rappellent très très fortement Sibéria de Benoît Sokal.

Ah non je vais quand même le finir celui là. Ou au moins me marier moult fois, trucider quelques époux ou épouses et abandonner quelques marmots. Histoire de rigoler un peu et de ternir mon alignement toujours désespérement bon dans mes choix ludiques.

 

Posté par luria à 11:06 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 28 mai 2011

Actes manqués.

2

Je me suis lancée dans plusieurs projets plus ou moins fous. Bien sûr procrastination aidant, pincée de soyonsréaliste et goutte de tempusfugit, certains-beaucoup n'ont pas été menés à bien (ou pas menés tout court). Bon. Mais ô plan diaboliquement génial, j'ai du matériel d'avance en cas de manque de messages de blog.

Là je voulais me lancer dans une putaingdebédéduslipennoiretblanc. Mais au final je me retrouve avec un scénar assez mince et quelques cases plus ou moins travaillées. NonmaisjaimepaslesBDc'esttropdeboulot.

Posté par luria à 15:53 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 25 mai 2011

Et ailleurs c'était l'été.

albion_2011

Je ne croyais pas possible de voir la "vraie campagne sanspleindevoisinsautour" dans le sud peuplé de l'Angle Terre. Je me suis trompée. Il est des chemins que l'on trouve au tournant d'une bretelle motorwayesque. Des toutes petites et trop étroites routes comme en pullulent dans ce pays où la nature se fait soudain rebelle, luxuriante et envahissante. Révélant au dernier moment une maison en toit de chaume, une vue insolite, merdeunevoiture. Mais le temps passe pfuiiiiit et je suis déjà repartie de ce carré des fées (et de lapins, oula, plein) et de photogéniques et royales boîtes à lettres.

Posté par luria à 18:27 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 18 mai 2011

Du rhum, des femmes et d'la bière... et du message blablateux

A_game_of_thrones_1

 

 

Récemment le monde merveilleux du net et du streaming de la série télé diffuse sous nos yeux un nouveau soap opera top moumoute épique. A game of thrones que ça s'appelle. Même que c'est tiré d'un bouquin du même nom qu'il parait (sérieux j'ai une culture en lecture fantastique noobesque). A game of thrones donc c'est l'histoire ou plutôt les histoires de tout un petit monde qui lutte pour le pouvoir, survivre, grandir, bref la grande histoire de la vie mais avec des loups, de la magie, des guerres, des nains, des gens habillés en elfe (mais qui n'en sont pas), des personnages merveilleux et des belles donzelles histoire que ça fasse plus joli.

 

 

Dès le premier épisode on est mis dans le bain des différents enjeux. A_game_of_thrones_2Enfin moi le bain pas trop, j'ai un peu surnagé dans ce pilote trop dense, le fait que je fasse toujours un truc en même temps que je regarde un film sur mon ordi y est absolument pour rien j'vous assure. Les personnages sont bien joués, croient au trip, et costumes-Zé-décors oulala- "ok" me suis-je dit "on va tenter un deuxième épisode". Et là bim! Je me suis attachée au clan Starck, ses ennemis, ses alliés et j'ai commencé un peu à comprendre le schmilblick à savoir que ça va craindre du boudin dans pas longtemps (déjà qu'en interne on se tire dans les pattes joyeusement). Que derrière le Mur rolala c'est magie et méchanterie, bref ça va saigner. Et que winter is coming. Déjà qu'à Winterfell, ça a beau être l'été, z'ont l'air de se les cailler velu de la peau de mouton. Mais bon vent, neige et giboulées donnent à nos protagonistes une bouille tragico-nostalgique de darkos au sombre destin évoluant sous le ciel froideux. Top romantique.

 

 

 

 A_game_of_thrones_3

Bon mais si vous êtes plutôt cocotiers, et que pour vous aventure rime avec Caraïbes, tout va bien, le Monde est grand, et on a droit aussi à nos intrigues sous le soleil, et tenues estivales qui vont avec.

 

Plus sérieusement la série a reçu de bonnes critiques; j'ai cependant lu à quelques endroits des chagrins qui critiquaient l'exposition gratuite et inutile de nibards. Comme si on montrait comme ça et sans raison des filles à demi-nues. Quelle idée.

 

Posté par luria à 19:12 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 15 mai 2011

Nostalgie anticipée

nostalgie_anticip_e

 

"Les jeunes d'aujourd'hui sont drôlement et sacrément nostalgiques pour des jeunes" (ou un truc comme ça) que je l'ai quelquepart sur un de vos blogs ou autre récemment.

Faisant partie régulièrement hélas des vieuxconsduboutdetabledubar j'ai constaté que certains jeunes faunes, avaient du moins question culture musicale les mêmes références zoreillesques que moi. S'il y a quelques mois la joute était qui est le plus grand fan de Iggy Pop et Queen (ok j'ai lamentablement échoué à leur quizz digne d'un examen baccalauréatique), cette fois le grand escogriffe en face de moi parlait -les étoiles dans les yeux- de ses derniers concerts de Kiss, ZZ top et autres, et que-oh honte-au lycée il aimait bien Bon Jovi (wé comme moi quoi). Et que quand même à cette époque "des années septantes", la musique c'était autre chose.

Nostalgie du temps qui passe, mais surtout de l'époque révolue que l'on n'a jamais connue. C'était aussi le thème du dernier film que j'ai vu. A savoir quelle est cette manie de justifier le vide de son existence par le fait qu'on aurait été bien plus épanoui et heureux si on était né à une autre époque. Chose à laquelle je ne crois pas du tout même si j'ai moi-même un regard attendri par tout ces objets, témoignages et autres qui nous restent du non connu passé.

Alala le carpe diem est difficile.

Posté par luria à 16:54 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 13 mai 2011

(Plénitude)

puff_puff

 

Premières cerises de l'année, d'Espagne, pas bien je sais, et pas super bonnes non plus mais les premières cerises quand même.
Et puis sinon oui! j'ai osé colorer un scan de carnet tout moisi du flou des bords par pure flemme, mais TGIF boudiou!

 

 

Et puis tenez, cela faisait un moment que je n'avais pas parlé Bédé. Donc le grompf d'abord, à la collection Calamar dirigée par Tony Sandoval des Editions Paquets . J'ai lu deux ouvrages très beaux et tentaculaires (je comprends le nom calamarien), et par deux fois un scénario euh... faible voire prétexe et second plan. Or non. Pas de beau sans belle histoire. Bref j'arrête les frais je pense avec cette collection. 

Bonne surprise par contre pour Un hiver de glace de Romain Renard. Je me suis rendue compte après l'achat que c'était la bédé tirée du livre de Daniel Woodrell (livre que je n'ai pas lu mais dont j'ai vu l'adaptation ciné le mois dernier). Moins fort que le film, car sans doute moins détaillé, j'ai aimé le découpage, le dessin (mais j'achète toujours et en premier lieu une bd pour son dessin) et le fait que l'histoire tient en haleine, même si on la connait déjà, et qu'en l'ouvrant à la maison la première réaction fut kreuhjaiachetélabédédunfilmdéjàvutoutbonmaisglauque. Mmmmh faudrait que j'essaie de lire le roman original... quand j'aurai la tête à ça:)


Posté par luria à 08:03 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mardi 10 mai 2011

Are you mumbling to me?

 

mumble1

mumble2

Vous ai-je déjà dit que tout ou du moins grande partie de ce qu'il y avait sur ce blog est fictionnel--- ahem- hem- brffm.

Posté par luria à 07:54 - Commentaires [6] - Permalien [#]

samedi 7 mai 2011

C'est le moment...

mai2011_2_blanc

... de ressortir le dicton vestimentaire chauffé, réchauffé, récrâmé du mois cinquième.

Posté par luria à 10:51 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 4 mai 2011

Un jour peut être oserai-je aussi traverser la rivière.

traversee_riviere

Ahahahah c'est bien joli d'écouter chanter des troubadours des temps médiévo-modernes quand l'humeur est en up-and-down, du moins cela donne de la gribouille pseudohéroïticofantaisiste, mais alors après qu'est-ce qu'on se sent gris (à défaut de grisé)!

traversee_riviere_close_up

 

(C'est dingue avec un fond en couleur, j'ai l'impression que la compression de l'image est méga plus dégueu que sur fond blanc, les pixels ressortent mieux peut être)

Posté par luria à 21:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 2 mai 2011

Le mois d'avril s'en est allé, le mois de mai s'est approché...

Le_retour_du_voyageur 

Ce premier message de Mai clôture un mois d'irréalités (où malgré tout, le blog ne fut même pas abandonné, si c'est pas beau hein) sombres et moins sombres, de rires et folies, où les differents personnages incarnant ces peut être trop nombreuses vies se sont un peu mêlés entre eux au final. Le voyageur qui regagne ses lâchement oubliées pénates, doit maintenant reprendre ses marques. Ou au contraire choisir de nouveaux itinéraires. 

 

Et le titre, en référence à Marions les roses de Malicorne, j'aurai voulu vous proposer une ritournelle héroïco-fantastique, cela aurait meuh-ment collé à la gribouille, mais c'est là le seul groupe qui me revenait en tête au moment de la rédaction de ce post.

Posté par luria à 10:41 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,